Nos évènements

portevoixCohérence Socialiste s’engage dans une démarche participative pour le congrès de Poitiers et se rend à la rencontre des militants. Pour organiser un déplacement près de chez vous, une adresse : contact@coherencesocialiste.com

Communiqué – Nous ne pouvons pas exonérer fiscalement toutes les compétitions internationales

L’article 24 du projet de loi de finance – qui exonère tous les organisateurs de compétitions sportives d’ampleur – doit être limité à la parole donnée à l’UEFA, sinon nous ne le voterons pas.

Les grands rassemblements sportifs sont l’occasion de rappeler et de célébrer les valeurs du sport : le dépassement de soi, la loyauté et le respect. Respect de l’adversaire, respect du public et de l’environnement, mais aussi respect des règles et de l’arbitre. Nous sommes ravis que toute la France participe à l’organisation du plus grand « show » européen du football, l’Euro 2016. Mais nous n’acceptons pas que cette grande fête sportive soit l’occasion de transgresser les règles.

Lorsque la France a déposé sa candidature pour l’organisation de l’Euro 2016, elle a consenti à ce que les entités organisatrices ne payent pas d’impôts. Un article du projet de loi de finance rectificative 2014 fait de cette proposition une réalité, pour l’UEFA organisateur de l’Euro 2016, mais également pour tous les futurs organisateurs d’évènements sportifs d’ampleur. Ces organisateurs ne payeront ainsi plus d’impôt sur les bénéfices et revenus, ni de taxe sur les salaires ou toute imposition au profit des collectivités territoriales. Ceci sans obligation de contrepartie sociale ou économique.

Rappelons qui sont les trois plus grands organisateurs de compétitions sportives internationales : le Comité Olympique, la FIFA et l’UEFA qui organisent la Coupe du monde et l’Euro de football. En 1998, la FIFA avait été taxée en France. Ces organisations, toutes trois basées en Suisse et bénéficiant déjà d’une imposition minimale, ont pris le parti depuis quelques années de soumettre l’accueil de leur compétition à des conditions de fiscalité minimale ou nulle, exerçant ainsi une pression insupportable pour les Etats.

L’organisation de ces grandes compétitions coûte systématiquement plus cher que prévu aux États, pour des retombées économiques souvent surévaluées. Rappelons le manque à gagner que cela peut représenter pour des pays en développement qui investissent pour recevoir le public et les joueurs, comme cela a été criant lors de la dernière Coupe du Monde brésilienne.

Nous n’acceptons pas l’optimisation fiscale agressive, nous acceptons encore moins la rupture d’égalité devant l’impôt. Si le gouvernement français souhaite exonérer les grandes compétitions sportives de toute imposition, nous attendons alors que cette absence d’imposition soit appliquée à tous les grands rendez-vous culturels et scientifiques. Le rayonnement des infrastructures et de l’accueil français ne doit pas reposer que sur les compétitions sportives. Invitons donc le Congrès international des mathématiciens à célébrer nos médailles Fields françaises ! Accueillons le Championnat du monde d’échecs et le Congrès mondial de philosophie ! Nous pourrons ainsi continuer à célébrer les valeurs du sport, en respectant l’arbitre.

Les parlementaires de Cohérence Socialiste : Karine Berger, Yann Galut, Valérie Rabault et Colette Capdevielle.

Nous soutenons l’appel à l’unité de Jean-Christophe Cambadélis

Les porte-paroles de Cohérence Socialiste ont pris connaissance de l’Appel solennel à l’unité des socialistes lancé par Jean-Christophe Cambadélis le 23 septembre et y apportent leur soutien.

Dans cet appel, le Premier secrétaire estime que « le triste spectacle de la surenchère » nuit à l’unité des socialistes. Cette démarche rejoint notre constat : le 22 octobre dernier, nous avions également estimé que « les surenchères de déclarations nous abiment collectivement, fracturent inutilement la gauche ».

Soucieux d’un dialogue serein au sein du Parti socialiste, nous soutenons donc cet appel. Nous pouvons et nous devons débattre de tous les sujets mais aucun ne peut être instrumentalisé et donner lieu aux échanges brutaux et fratricides que nous avons vécus ces dernières semaines.

La solution de l’apaisement, pour que le parti tranche en son sein la ligne de la politique que nous menons, au-delà d’un nécessaire appel au calme, réside dans l’organisation d’un congrès dans les plus brefs délais. Nous avons déjà appelé à la tenue de ce congrès de débat en 2015, après les élections cantonales, pour que nous puissions partir réunis et fortifiés lors des échéances électorales suivantes.

Les  porte-paroles de Cohérence Socialiste : Karine Berger, Yann Galut, Valérie Rabault, et Alexis Bachelay.

Cohérence Socialiste s’engage dans les états généraux des socialistes

Dans le cadre des états généraux des socialistes, Cohérence Socialiste lance une consultation pour approfondir quelques thèmes que nous avons sélectionnés: laïcité et République, démocratie et représentation, croissance et social-écologie, Europe et souveraineté.

Cet engagement dans les états généraux prendra la forme :

1) D’une consultation du mercredi 24 septembre au jeudi 2 octobre sur internet
2) D’une grande journée de débats et de formalisation de notre contribution aux états généraux le samedi 4 octobre de 10h30 à 16h30 à Paris (possibilité de s’inscrire sur ce lien : lc.cx/4octobre)
3) De l’envoi de nos contributions au Parti socialiste vers le 8 octobre et la production de documents synthétiques, supports destinés à appuyer ceux qui souhaitent porter dans leurs sections les idées de Cohérence Socialiste.

Contre la mort de la Gauche : nos principales propositions

Présentation de Contre la mort de la Gauche à l'université d'été du PS

Présentation de Contre la mort de la Gauche à l’université d’été du PS le 29 août 2014

Dans Contre la mort de la Gauche, présenté à l’occasion de l’Université d’été du Parti socialiste (modalités pour le commander en fin d’article), nous constatons que notre majorité s’enlise puisque le débat n’est pas porté au sein du Parti socialiste. Il n’est pas possible de trancher une ligne politique claire car nous nous interdisons d’aborder certaines questions : la politique économique que nous voulons ; les réformes institutionnelles que la crise politique actuelle rend nécessaires ; le modèle républicain au cœur du projet de société que nous souhaitons porter, mais aussi la problématique européenne.

Nous avons donc souhaité ouvrir les débats en faisant certaines propositions, destinées à faire avancer la réflexion collective. En voici quelques-unes :

1. La suppression de la fonction de Premier ministre pour mettre fin au caractère bancal et illisible du couple exécutif,

2. La suppression du droit de dissolution pour renforcer le Parlement, avec une réduction du nombre de députés à 400 et de sénateurs à 100, et l’instauration d’une dose de proportionnelle pour les députés et la modification du mode d’élection des sénateurs,

3. La limitation du cumul des mandats dans le temps,…

En savoir plus

Conférence de presse de sortie de « Contre la mort de la Gauche »

Retrouvez nos porte-paroles pour la présentation de notre ouvrage collectif Contre la mort de la Gauche.

 

 

Pour voir nos principales propositions, c’est ici : « Nos principales propositions »

 

Pour acheter Contre la mort de la Gauche :

sur la Fnac

ou sur Amazon

 

Dans la suite de l’article, d’autres vidéos de nos porte-paroles

En savoir plus

Nos prochains rendez-vous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Unable to display Facebook posts.
Show error

Error: (#803) Some of the aliases you requested do not exist: coherencesocialiste
Type: OAuthException
Code: 803
Please refer to our Error Message Reference.