Lettre de la Commission européenne à la France : nous demandons la transparence

En début de semaine, la Commission européenne aurait envoyé à la France, comme à certains de nos partenaires européens, des courriers concernant notre budget pour 2015 et contenant notamment une série de remarques et de questionnements. Le Premier ministre italien a choisi de rendre publics les éléments qui ont été adressés à l’Italie.

Nous demandons au Président de la République française que la lettre reçue par la France soit immédiatement publiée afin que les Français puissent connaitre les points de discussion entre leur pays et la Commission européenne.

Le budget de la France relève de sa pleine souveraineté et aucune mesure visant à réduire notre déficit structurel —  c’est-à-dire notre déficit corrigé de l’impact de la conjoncture —  et qui aurait comme conséquence d’empêcher la nécessaire lutte contre la déflation, ne peut nous être imposée.

Garant de cette souveraineté budgétaire, le Parlement français doit être partie prenante à la discussion qui se noue entre notre pays et la Commission européenne.

Dans un contexte de crise politique, alors que nos concitoyens font preuve d’un euroscepticisme croissant et dénoncent l’obscurité des procédures européennes, cette publication serait un geste fort démontrant que la France entend jouer la carte de la transparence démocratique. L’information des citoyens est un élément essentiel et nous devons suivre l’exemple italien.

Les  parlementaires de Cohérence Socialiste : Karine Berger, Yann Galut, Valérie Rabault, Alexis Bachelay, Colette Capdevielle

Liens vers un article du Monde et de Libération évoquant notre prise de position

NB : après la rédaction de ce communiqué, Médiapart a publié des extraits de la lettre (article payant)