Europe et souveraineté : notre contribution aux #EGPS

eur

Cohérence Socialiste fait un constat lucide : alors qu’elle était au cœur des espoirs de plusieurs générations, et qu’elle s’incarne davantage chaque jour dans la vie de nos concitoyens, beaucoup parmi nos compatriotes perçoivent l’Europe comme une construction technocratique qui serait également destructrice des avancées sociales et du modèle culturel français. Au fur et à mesure, les Européens se sont éloignés de ce qui devrait pourtant être notre Europe.

Nous socialistes, nous devons donc réinventer une Europe qui soit à la fois plus démocratique, plus juste et qui porte un projet au-delà de ses propres frontières.

Tout d’abord, l’Union européenne doit retrouver un élan démocratique, condition nécessaire pour que chaque citoyen européen renoue avec ce projet politique continental. A ce titre, Parlements nationaux et Parlement européen doivent être unis par une interconnexion plus forte, pourquoi pas grâce à une séance régulière de « Questions aux députés européens », sur le modèle des Questions au gouvernement, pour faire de l’Assemblée une chambre d’écho efficace de l’action européenne.

Pour que chaque citoyen se retrouve en l’Union européenne, il doit pouvoir se sentir citoyen européen. Dès lors, il convient d’abord de réintroduire une dimension transnationale dans le scrutin européen : circonscriptions transnationales, candidat d’une autre nationalité national obligatoire sur chaque liste. Nous proposons que seules les listes représentées lors des élections européennes dans trois pays différents puissent se présenter : ceci permettrait de dire aux électeurs avec qui les candidats élus siégeront au Parlement européen. Nous proposons un référendum par mandature sur un sujet d’avenir pour l’Europe. A l’occasion des élections européennes, chaque parti s’engagerait à préciser durant sa campagne la proposition qu’il soumettra au vote citoyen.

L’’Europe doit se faire plus juste, en engageant une réelle lutte contre le dumping social et fiscal, afin de cesser d’être une Union de la concurrence entre Etats membres : l’harmonisation fiscale est la clé de ce rééquilibrage européen, associée à une harmonisation des normes sociales et environnementales.

Cette harmonisation est primordiale afin que l’Europe puisse peser dans les négociations commerciales internationales et qu’elle puisse apparaître comme une puissance unie, en particulier pour défendre une certaine idée de la culture européenne. Mais pour exister sur la scène internationale et affirmer une souveraineté réellement européenne, l’Union devra se doter d’une réelle politique de défense commune, se traduisant par des dépenses militaires coordonnées entre Etats membres.

Retour à la page consacrée aux états généraux

CS états généraux.pdf by coherencesocialiste