Croissance et social-écologie : notre contribution aux #EGPS

ecoCohérence Socialiste se positionne en faveur d’une croissance durable, soit plus de valeur-ajoutée avec moins d’énergie, moins de matières premières et de pollution en créant et en innovant. Intelligence collective, progrès, humanisme, loi des hommes et capacité à maîtriser leur destin, culture scientifique et recherche en mouvement, arbitrage des risques en toute connaissance de cause mais aussi optimisme : ce sont toutes nos valeurs qui placent l’écologie au cœur des préoccupations socialistes du 21ème siècle.

Nous voulons parier sur l’économie collaborative et l’économie sociale pour dépasser le capitalisme financier, favoriser le long terme et la réduction des impacts sur l’environnement, prendre en compte la nouvelle donne de la globalisation en fixant le bon niveau de décision (local, France, Europe, International), créer des offres locales qualitatives et écologiquement douces, basées sur des circuits courts.

Pour ce faire, nos propositions doivent être nombreuses, réalistes et efficaces : mettre les citoyens au cœur de la transition écologique en donnant aux lanceurs d’alerte écologique moyens et protection, donner aux territoires toute latitude pour agir, et créer une organisation internationale de l’environnement aussi puissante que l’OMC. Nous voulons intégrer les coûts écologiques d’un produit et de l’ensemble de son cycle de vie dans son coût final, des étiquettes de produits détaillées pour mieux informer, une fiscalité écologique fondée sur le principe pollueur-payeur, fléchée vers des projets liés à la transition écologique.

Le principe de précaution ne doit pas être un principe d’interdiction mais au contraire nous permettre de mener les recherches pertinentes pour trouver les solutions innovantes. Il est temps de transformer les questions de pollution chimique en un combat politique qui s’étend des conditions de production agricole à la politique de santé. Par la formation et l’éducation, en particulier des médecins, nous voulons développer la culture scientifique de la prévention.

En somme nous voulons reformuler notre projet de société pour passer d’une simple logique de la réparation à une logique de l’anticipation. Pour ce faire la social-écologie est une chance unique de renouer avec un sens collectif de l’action politique.

Retour à la page consacrée aux états généraux

CS états généraux.pdf by coherencesocialiste